INFECTION PULMONAIRE

Une pulmonaire, comme son nom l’indique est une sur les différentes parties du poumon. L’ peut être d’origine virale, microbienne et même parasitaire. Toutefois, elle est plus souvent causée par des virus. Ces agents pathogènes se multiplient très vite dans les et les symptômes apparaissent rapidement.

Les différentes appellations d’une infection pulmonaire

Le nom de l’infection pulmonaire varie selon les parties du poumon qui sont touchées. L’infection pulmonaire est donc appelée bronchite si elle touche les bronches ; pneumonie si elle affecte les alvéoles ; pleurésie si ce sont les plèvres. L’infection pulmonaire peut aussi atteindre plusieurs partie à la fois : comme la broncho-pneumonie (bronchite et pneumonie).

Les symptômes de l’infection pulmonaire

Comme toute maladie, l’infection pulmonaire possède de nombreux symptômes. Ils sont assez faciles à détecter et à identifier. En outre, ils apparaissent rapidement après que la per-sonne ait été contaminée.

Le premier signe de l’infection pulmonaire est la . Elle est souvent suivie de crachat. En effet la d’une infection pulmonaire est rarement sèche. Elle est également très fréquente. C’est-à-dire qu’en l’espace de quelques minutes, la personne n’arrête pas de tousser. Elle est aussi persistante. Elle ne se guérit pas sans la prise de traitement adéquat.

Lors des infections des poumons, les crachats sont des signes indéniables. De plus, elles ne sont pas claires, mais avec un aspect de pue. Ce sont également ces crachats qui sont la cause de la contamination et la propagation de la maladie.

Les effets secondaires de l’infection pulmonaire

Infection Pulmonaire
Infection Pulmonaire

 

Après la toux, l’infection pulmonaire entraine également une fièvre. En effet, après quelques jours de toux, si l’infection pulmonaire n’est pas traitée immédiatement, la personne malade deviendra très fiévreuse. La température peut atteindre jusqu’à 39°. Ce marque que la maladie devient dangereuse.

Au fil du temps, l’infection pulmonaire causera un gène respiratoire. Le malade aura de plus en plus de mal à bien respirer. Cela est notamment dû à cause des crachats mais également aux toux déchirantes. A ce stade, il faut avoir recours à de puissants médicaments.

Le traitement des infections pulmonaires

Pour qu’une infection pulmonaire soit facile à guérir, il est primordial de la traiter dès que les premiers symptômes apparaissent. A ce stade de commencement, elle peut se guérir à l’aide de l’énergie vitale. La guérison avec l’énergie vitale est une auto-guérison qui, consiste à stimuler les ressources naturelles du corps afin d’aider à combattre la maladie.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

afficher un lien vers mon article